Culte du 27 décembre par le Pasteur Franck BERGERON

Temple de Rouvière

Luc 2 v 22 à 40

« Maintenant, Seigneur, tu laisses ton Serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut … »

Cette semaine des jeunes filles ont été conspuées sur les réseaux sociaux, l’une parce qu’elle était d’origine juive, d’autres parce qu’elles ne respectaient pas les traditions religieuses.
Si ces évènements nous choquent, ils ne sont que « la paille plantée dans l’œil du voisin »…
En effet, cela n’est possible que parce que nous avons laissé faire, usé de trop prudentes bonnes manières ou encore pas voulu voir !
En introduction au texte qui nous arrête ce matin, nous devons nous souvenir que Jésus est un vrai juif, né d’une famille juive qui pratique les rites juifs.

Si plus tard il nous montre sa totale liberté à l’égard de la Torah, ici, Jésus est soumis à ses prescriptions.
Comme tout mâle juif, il a été circoncis, afin de devenir comme tout bon Juif un Saint du Seigneur (v. 23). Un sacrifice a été offert à cette occasion.

Les riches ont acheté dans la cour du temple un taureau, les gens des classes moyennes un agneau ; quant aux pauvres, les petites gens, ils n’ont pu avoir que deux pigeons.
L’offrande de Marie et Joseph est donc celle des humbles.
Elle sert aussi bien aux relevailles de Marie qu’à la circoncision de Jésus.
Je vous renvoie aux prescriptions vétérotestamentaires du Lévitique 12/8 ou de l’Exode 4/25s.

Nous sommes dans le temple de Jérusalem.
Après le cantique de Marie, puis celui de Zacharie voici celui Siméon.
Siméon nous livre sa confession de foi.
Il est un des premiers témoins d’une longue chaine qui traverse le siècle et vient jusqu’à nous. Le prénom, « Siméon », vient de l’hébreu qui signifie « qui est exaucé ».
En effet le texte nous dit que promesse lui avait été faite qu’il ne mourait pas sans avoir vu
le « Christ du Seigneur. »

Les croyants de l’époque attendaient ce « Christ du Seigneur », cet envoyé de Dieu, depuis plusieurs siècles : un sauveur qui restaurerait le royaume de David et la vraie religion.
Cette attente a pris plusieurs formes, jusqu’à des tentatives militaires.
Mais l’évènement de Noël, comme celui de la croix, met à bas tous ces rêves de triomphe. Siméon nous désarme quand il prend l’enfant dans ses bras et dit :
« Maintenant, Seigneur, tu laisses ton Serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut … »

Siméon fait confiance, totalement, sans s’appuyer sur le message du nazaréen qui n’est alors qu’un nourrisson, sans les miracles, sans la résurrection …
Aucun signe ne peut étayer sa démarche dont il est seul initiateur.
Pourtant il sait les difficultés qui viendront puisqu’il en informe Marie.

La confiance de Siméon interroge la nôtre, lui à un bout de la chaine et nous à l’autre.
Ne sommes-nous pas trop crispés sur des certitudes passéistes refusant l’aventure du
risque de soi ? Où est la foi gratuite sans contrepartie ? Où est la foi entrainante et courageuse ?
Siméon fait confiance mais il bénit aussi.
Il bénit Marie, Joseph et Jésus.
Devant le Seigneur il dit du bien sur eux.
Il loue le Seigneur et en même temps dit sa reconnaissance.
La foi de Siméon est empreinte de joie, de louange et de reconnaissance.
Alors cette longue chaine qui traverse les siècles et vient jusqu’à nous est faite de cette nuée de témoins dont nous sommes les derniers maillons.
Puissions-nous témoigner gratuitement et joyeusement dans les pas de Siméon !
Que Dieu nous vienne en aide !

Franck Bergeron, Pasteur

Prière : Vers la Confiance (Frère Roger de Taizé)

Esprit Saint, tu souffles en nous une brise légère, fraîcheur
de l’âme,
Et tu nous donnes de reprendre à tout moment la marche
De l’inquiétude vers la confiance, de l’ombre vers la clarté.

Dans le silence de nos nuits comme de nos jours,
Tu fais croître en nous une vie intérieure,
Au point d’avancer de découverte en découverte. AMEN

Mot de la présidente :

Bien cher(e)s ami(e)s,

Quelques nouvelles dans notre Paroisse.

Mercredi ont eu lieu les obsèques de Madame Denise Farenc au Temple du Pont de l’Arn.

En ces temps de réjouissances, de partage, n’oublions pas ceux qui traversent des périodes difficiles. Que Dieu leur apporte paix et consolation.

Cette semaine :
Jeudi 31 Décembre : culte au Refuge à 15 h.
Dimanche 3 Janvier : culte au Temple, Rouvière à 10 h 30

Quelques points forts pour le début de l’année 2021 :
Dimanche 10 Janvier  : culte intergénérationnel et de l’Eglise de demain, à 10 h 30 au Temple de Rouvière
Dimanche 17 Janvier : culte du Souvenir à 10 h 30 au Temple de Rouvière

Avec toute mon affection fraternelle,
Josiane Estrabaud, Présidente du Conseil Presbytéral

***** Le conte de Noël joué par les paroissiens de l’EPUMA : https://youtu.be/NE6I39JVYVo

***** La chorale des enfants de l’Eveil à la foi, l’école Biblique et des catéchumènes de l’EPUMA : https://youtu.be/Urrdyui3HfY