Méditation du 29 novembre

Par le Pasteur Franck BERGERON

Lecture Biblique :

Marc 13.33-37
« Prenez garde, restez éveillés, car vous ne savez pas quand ce sera le moment. » v.33
Premier dimanche de l’Avent

Films catastrophes, littérature apocalyptique, cinéma d’horreur, fin du monde avec son lot de prophètes de malheurs et de profiteurs en tous genres (des complotistes aux opportunistes) … Notre société post capitaliste semble vouloir exorciser une angoisse sourde, angoisse mainte fois analysée par les sociologues, en cultivant ce genre culturel sous toutes ses formes (Cinéma, littérature, musique …) !

Le confinement, puis le reconfinement de notre pays pour lutter contre la pandémie, nous a fait passer de la fiction à la réalité ! Des milliers de morts, des hôpitaux débordés, la suspicion qui rôde telle une hyène autour de sa proie : commerce des médicaments, mauvaise gestion politique de la crise, complot pharmaceutique …Les « fake news » fleurissent en tous lieux,à tel point que nombre de magazinessont obligés de créer un espace pour les dénoncer …

C’est aussi l’ambiance dans laquelle se présente le texte biblique de ce premier dimanche de l’Avent. Une ambiance lourde qui s’enracine dans une vision de fin des temps. Depuis plusieurs siècles déjà, un procès était fait aux enfants d’Israël. Leur Dieu serait un faux dieu puisqu’il aurait abandonné son peuple en le laissant déporter loin de ses terres, en anéantissant son royaume, en détruisant son temple…

Mais malgré tout, une espérance folle était née, revenir et tout reconstruire, restaurer le royaume d’Israël ! Les disciples de Jésus s’inscrivent dans cette foi messianique. Ils rêvent d’un temple restauré et reconnu, du royaume de David retrouvé ! Bien sûr le chemin est long, ils devront affronterguerres, famines, tremblements de terre, persécutions, tant d’évènements qu’ils voient se dérouler sous leurs yeux et qui leur confirment qu’ils sont bien sur le bon chemin … Mais ils espèrent …

Les disciples rêvent de la restauration du temple et Jésus prédit sa destruction. Eux, qui croyaient savoir quelque chose sur l’avenir de la religion, sont mis en question par le maître. C’est brutal ! Ils ne sont donc pas des initiés mais des ignorants !

Et quand Jésus les appelle à veiller, c’est pour les sortir de cette position de spectateur où souvent ils se réfugient. Leurs langues n’épargnentalorsrien sur cette terre (Cf Ps 73 v 9). Ils pensaient rester assis à écouter doctement le maitre et voici que celui-ci les exhorte à s’impliquer en veillant. Non pas s’asseoir pour savoir, mais être sur ses gardes parce que ne sachant pas. Nous ne savons rien de plus que n’importe quel être humain, mais Jésus nous pousse à rester éveillés. Comme toutes les femmes, tous les hommes, nous sommes dans l’impuissance ! Et curieusement cette situation est déjà une bonne nouvelle.Elle devrait nous protéger des fanatismes dogmatiques qui gangrènent le plan de Dieu pour l’humanité.

Et si nous avons un rôle à jouer dans cette humanité déchirée par tous les évènements apocalyptiques, ce sera de toujours nous mettre à l’écoute du matin qui vient, de la lampe qui brille … Oui devenir des lanceurs d’alerte !

Bien sûr, la prédiction de Jésus à propos de la destruction du temple renvoie à l’évènement de Pâques. La mort de Christ sur la Croix et sa résurrection le troisième jour.
En Christ ressuscité, Dieu nous tend la main. Il nous accueille en nous rachetant gratuitement sans contrepartie. Cet Amour radical de Dieu ne nous place pas au-dessus du genre humain mais nous convoque sur le chantier de l’humanité, non pour le contempler mais pour nous y impliquer !
« Prenez garde, restez éveillés, car vous ne savez pas quand ce sera le moment. » v.33

Franck Bergeron pasteur

Prière : (Dietrich Bonhöffer)
Entourés d’une discrète présence nous prodiguant la vie chaque matin
Nous pouvons en paix et en confiance envisager sereinement demain.
Enveloppés de forces bienveillantes, nous sommes sûrs d’un avenir béni.
Tu veilles, compagnon de nos attentes, toi, visiteur caché de nos vies.
Fais-nous entendre ta voix qui redresse
Quand nous ployons sous le poids du malheur,
Et ouvre l’horizon de ta tendresse si crainte et peur font dériver nos cœurs.
Ta parole fasse lever l’aurore de notre humanité transfigurée
AMEN

Mot de la présidente :

Bien cher(e)s ami(e)s,

Quelques nouvelles qui nous relient les uns aux autres.

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès du Pasteur Jean-Claude ILL le 19 Novembre à 91 ans. Nous pensons à Rosie, son épouse, et à sa famille.

L’autorisation d’ouverture des Temples ce week-end était un peu complexe à mettre en place et nous réfléchissons à une organisation qui permette de nous retrouver en respectant les nouvelles consignes sanitaires strictes. Nous reprendrons donc les cultes au Temple de Rouvière dimanche 6 Décembre.
Nous ne pouvons, pour l’instant, utiliser le Temple St Jacques pour des raisons de sécurité. Nous avons pu observer des défaillances au niveau de la charpente. Devant une potentielle dangerosité, nous avons préféré interdire l’accès pour toute rencontre. Nous constituons les différents dossiers pour un diagnostic précis et des réponses adéquates.

Compte-tenu de ces 2 paramètres, la veillée de Noël sera différente ; nous y travaillons et nous vous informerons dès que possible.

Les temps changent, le monde et l’Eglise doivent s’adapter mais la Parole de Dieu, son amour et sa fidélité demeurent éternellement.

A très bientôt. Avec toute mon affection fraternelle.

Josiane Estrabaud,
Présidente du Conseil Presbytéral

Contacts : Pasteur FR 06 48 51 82 77
Pasteur FB 06 32 96 86 50
Présidente 06 42 52 04 79