Editorial

Qui croit en qui ?

Vivre l’Église, c’est aussi participer à des rencontres amicales. Nous bavardions autour d’un verre … C’est alors qu’un joyeux coreligionnaire osa avec un brin d’effronterie déclarer à la cantonade qu’il n’avait pas la foi. Je ne fus pas surpris, c’est en effet une affirmation que je connais bien , et qui, dans le cas précis, avait le mérite de chercher à partager une parole authentique. Ce qu’on n’osait pas dire devant un pasteur il y a seulement vingt ans, aujourd’hui est devenu possible. Le propos de cet homme fut l’occasion pour les convives de se demander ce que pouvait bien être la foi!
La question me taraude toujours, les jours ont passé et elle est restée plantée au fond de moi ! Ce n’est pas le versant inquiétant ou apologétique qui m’occupe, non c’est plutôt le côté Évangélique qui me travaille.
Cet aveu avait quelque chose d’Évangélique !
Je dis bien Évangélique ! Car il fallait oser… et il a osé! En disant son athéisme, cet homme visait surtout l’incohérence de ceux qui se disent chrétiens sans agir.. Le refus de dissocier actes et parole de l’Épître de Jacques me vient alors à l’esprit ! L’inconséquence de ceux qui parlent mais qui ne font jamais …
Évangélique ce coreligionnaire ? Aussi parce que, sans le savoir, son désenchantement pour la foi des hommes est très biblique. En effet il rejoint le sens de la mort de Christ sur la croix. Cet après midi là sur le Mont Golgotha , tout a été renversé. Non pas seulement mis à bas, telles les idoles de pierre, icônes de la foi des hommes; mais aussi et surtout… le sens s’est inversé ! Depuis nous ne cessons de revivre ce renversement. Les
réformateurs nous l’ont rappelé et nous devons toujours recommencer !
Cet homme, en nous confiant son doute, nous l’a encore remémoré. Ce ne sont pas les hommes qui s’approchent de Dieu, mais c’est le contraire. Ce n’est pas la foi des hommes et des femmes qui nous rend proche de Dieu, mais c’est Dieu qui, en Christ, s’approche de nous. En ce sens, nous ne croyons pas en Dieu, mais c’est Dieu qui croit en nous, et il nous le montre par le Christ.
Oui, en Christ, Dieu croit en l’humain, quand bien même celui-ci douterait-il de lui.

«C’est par la grâce, en effet, que vous avez été sauvés au moyen de la foi.
Cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.»
Ephésiens 2 v 8

Pasteur Frank BERGERON

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *